Beaufortain juin 2021

| juillet 2, 2021

Prospection et cueillette de cristaux de Quartz dans le Beaufortain les 26 et 27 septembre 2021.

 

   Samedi matin de très bonne heure et de bonne humeur, 5 membres de la SMPD hyper motivés et super optimistes prennent la direction des Alpes, pour rejoindre Beaufort en Savoie, situé à 400km environ de Dijon.

 

La météo favorable, les paysages exceptionnels et la convivialité dans le véhicule rendent le voyage extrêmement agréable.
Phillipe L. ayant méticuleusement tout organisé, de l’itinéraire du trajet, aux indications des lieux de prospection, en passant par les consignes de sécurité, le groupe démarrera avec enthousiasme ses recherches.

Située à Arèches, l’Auberge du Poncellamont, où nous faisons escale samedi soir, est une adresse à retenir. Deux jeunes forts sympathiques et très professionnels nous accueillent. L’hébergement est décoré simplement, légèrement vétuste mais la propreté des literies et des sanitaires est remarquable.
Niveau restauration,  un menu unique est proposé.  La cuisine est moderne, recherchée, colorée et très goûteuse. Félicitations à la cheffe.

 

  Le massif du Beaufortain renseigne l’histoire de la formation des Alpes il y a 100 millions d’années environ. En chemin, nous reconnaissons les roches anciennes : les cargneules, les micaschistes, les schistes noirs, les gneiss et leurs dérivés de transformation …
Les filons de quartz, blancs, sont facilement repérables. (Voir le document internet Le massif du Beaufortain, une histoire en 10 cailloux : beaufortain_10_cailloux)

 

Un 1er site est  fouillé le samedi. Il  se situe non loin du Col du Pré, à 1702m d’altitude et à 300/500m environ de la voiture.
Sur les indications de Philippe B, un 2eme site est visité le dimanche. Celui-ci  se trouve à proximité du lac de saint Guérin, à une petite heure de marche et un dénivelé positif de 200m environ. Les sacs à dos devront être allégés au maximum.

 

Le terrain est plus ou moins accidenté, parfois très pentu, et aucun réseau de téléphonie ne couvrant les zones de recherche, chacun travaille soigneusement,  tranquillement, en assurant sa sécurité et celle de l’équipe.
Les parois rocheuses,  la végétation, les arbres déracinés sont observés attentivement  afin d’optimiser les chances de trouver  » un four », LA POCHE de QUARTZ qui livrera des minéraux parfaits, exceptionnels et surtout faciles à détacher. Les éboulis sont inspectés, le sol est ratissé.

 

Les personnes les plus expérimentées de la petite troupe donnent sans relâche des conseils, et de précieuses informations,  y  compris des cristaux, fruits de leur récolte.
La formation des Alpes et les cailloux du Beaufortain ne devraient plus avoir de mystère pour nous, tout comme les petits noms et les spécificités des cristaux de quartz extraits. (La Gardette, fantôme, peigne, « cubique » … )

 

  Le week-end, sous un soleil d’été, dans une  montagne abondamment fleurie, a été dépaysant, fructueux, plaisant, enrichissant, euphorique.
Nous avons eu une pensée amicale pour tous nos amis adhérents qui n’ont pas eu la possibilité de goûter à notre bonheur.
Et pour vous faire rêver ;  observez les images de quelques-unes de nos trouvailles dont l’échelle a été volontairement oubliée.

Un  grand merci.

Philippe L, Philippe B, David G, Martine S, Odile C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *